GO
GO

VT surfing : Projet spatial, MELISSA, comment nourrir et épurer sur Mars?

04/01/2013 par

MELISSA (Micro-Ecological Life Support Système Alternative)

MELISSA (Micro-Ecological Life Support Système Alternative) a été conçu comme un écosystème artificiel basé sur les microorganismes et les plantes supérieures.  Le but du projet est le développement de cette technologie pour construire des systèmes de support de la vie pour des missions à long terme, par exemple, une base habitée sur la Lune ou une mission vers Mars.  Pour ce type de mission, il faut absolument un système pour recycler les déchets et produire les aliments et l'oxygène nécessaire à la vie des astronautes.


La biomasse comestible est produite à partir des déchets (fèces, urine, parties non comestibles des plantes), le dioxyde de carbone (CO2) et des minéraux.  Basé sur le principe d'un écosystème aquatique. MELISSA contient 5 compartiments.  Le compartiment I contient un fermenteur anaérobique maintenu à 55°C, où se produit la liquéfaction des déchets.  Le compartiment II contient une bactérie photohétérotrophe, Rhodospirillum rubrum, pouvant assimiler l'ammonium (NH4+), le carbone organique et les acides gras volatils provenant du compartiment I.  Cette bactérie peut également servir de nourriture.


Le compartiment III contient un mélange de 2 bactéries nitrifiantes, Nitrocabter et Nitrosomonas.  Leur action combinée permet de transformer l'ammoniac (NH3) en nitrate (NO3-) qui sera assimilé dans le compartiment suivant.


Le compartiment IV contient deux types d'organismes photosynthètiques : les plantes supérieures et les cyanobactéries Arthrospira platensis.  Grâce à leur activité photosynthétique, ils produisent de l'oxygène (02) qui est utilisé par le compartiment III et l'équipage, et consomment le dioxyde de carbone (CO2) provenant des 3 autres compartiments et de l'équipage.  De plus, ils produisent une biomasse utilisable pour l'alimentation des astronautes.


BIORAT est une partie du projet MELISSA


Le bioréacteur de démonstration BIORAT qui est exposé au Printemps des Sciences illustre un des aspects de MELISSA, l'équilibre qui peut se faire entre la production et la consommation de l'O2 et du CO2 entre un compartiment occupé par des producteurs photosynthétiques (cyanobactéries) et un second compartiment habité par des consommateurs (souris).


CYANOBACTERIES ET PROJET SPATIAL MELISSE
Sciences, CIP
Annick Wilmotte


Article paru dans le Veterinaria N°VIII/2012 page n°12