GO
GO

VT Surfing: Comprendre les causes de mortalité chez les abeilles.

08/02/2013 par

La Belgique prend part à un programme européen de surveillance.

 

Communiqué de presse

"Sabine Laruelle, Ministre fédérale de l’Agriculture, se réjouit que la Belgique soit l’un des 17 Etats-membres européens à participer au programme de surveillance pilote visant à comprendre les causes de la mortalité chez abeilles".

 

 


L’objectif principal du projet est d’obtenir des données harmonisées concernant:


1. La mortalité hivernale et saisonnière des abeilles.


2. Le degré d’infection par le varroa.


3. La prévalence des maladies principales des abeilles (nosémose, loque, certains virus).


4. L’existence d’un lien entre la mortalité hivernale et la présence de ABPV (Acute bee paralysis virus) et de DWV (Deformed wings virus).


5. La détection rapide des menaces exotiques (le petit coléoptère et le Tropilaelaps).


Sabine Laruelle précise que notre pays comptait, fin août 2012, 2.944 apiculteurs enregistrés auprès de l’AFSCA. Pour la Ministre : "Cette étude est très importante car les scientifiques estiment qu’au moins 35% des plantes ou des produits consommés par les êtres humains dépendent directement de la pollinisation."


 


Concrètement, ce projet s’étendra d’octobre 2012 à l’été 2013. Pendant cette période, 150 apiculteurs belges (sélectionnés de manière aléatoire parmi les apiculteurs enregistrés à l’AFSCA) seront visités trois fois:


- Une première fois en octobre 2012, pour déterminer l’état de santé initial des abeilles.


- Une deuxième fois en mars-avril 2013, pour enregistrer la mortalité hivernale.


- Une troisième fois en juillet 2013, pour déterminer la mortalité saisonnière (été).


 


Au maximum 6 colonies d’abeilles par apiculteur visité seront sélectionnées arbitrairement afin d’être suivies durant toute la durée du projet pilote.


Chaque visite consistera en un questionnaire à compléter par l’apiculteur (enregistrement des données de production et de gestion, des traitements vétérinaires éventuelles, etc.) et un examen clinique des colonies d’abeilles suivies.


Après la deuxième série de visites, une étude cas-contrôle sera réalisée pour voir s’il y a un lien entre les maladies des abeilles et l’occurrence de mortalité hivernale.


Les visites seront réalisées par un inspecteur de l’Agence et un assistant apicole.


 


La Commission européenne prévoit un cofinancement pour cette recherche. En Belgique, l’AFSCA interviendra pour la réalisation de ce projet.


Les résultats définitifs seront disponibles fin 2013 et communiqués régulièrement, tant à l’Europe (Commission et EURL ANSES) qu’au secteur.


 


 


Article paru dans le Veterinaria VIII/12 page n° 54